07/01/2016

Quel parolier et poète notre ami Serge...

L’herbe tendre

 

D’avoir vécu le cul

Dans l’herbe tendre

Et d’avoir su m’étendre

Quand j’étais amoureux

J’aurais vécu obscur

Et sans esclandre

En gardant le cœur tendre

Le long des jours heureux

 

Pour faire de vieux os

Faut y aller mollo

Pas abuser de rien pour aller loin

Pas se casser le cul

Savoir se fendre

De quelques baisers tendres

Sous un coin de ciel bleu

Pas se casser le cul

Savoir se fendre

De quelques baisers tendres

Sous un coin de ciel bleu

 

Serge Gainsbourg

17/12/2015

De septembre à décembre

Les beaux matins d’automne

Les feuilles tombent

Les gens s’étonnent de ce feuilleton

Les chagrins dans les arbres

De septembre à décembre

Souvent n’arrivent pas à redescendre seul

Sur les plages le vent souffle

Les vagues se forment et se gonflent

Les chiens courent dans l’eau salée

Quand ils sortent plein de mousse

Les gens se plaignent qu’ils éclaboussent

M.L.B.

31/03/2015

Rencontre dans un hôpital de campagne

Une infirmière que j’aime tant.

Mon infirmière que j’adore toujours autant.

 

-         « Bonjour, je suis la, jeune infirmière »

-         « Merci mademoiselle »

-         « Je vous en prie, je viens voir si tout va bien »

 

Une infirmière que j’aime tant.

Mon infirmière que j’adore toujours autant.

 

-         «  Quand je sortirai de l’hôpital, je vous proposerai de manger dans un petit restaurant de campagne »

 

Une infirmière que j’aime tant.

Mon infirmière que j’adore toujours autant.

 

-         « Je ne sais pas encore, je suis timide »

 

Une infirmière que j’aime tant.

Mon infirmière que j’adore toujours autant.

 

-         « Je vous emmène quand même, on fera mieux connaissance. »

 

Mon infirmière que j’adorais tant

 

Est devenue ma femme un beau jour de printemps...

 

Mathieu LB